Résidences seniors

Établissements seniors non médicalisés, pour qui ?

Établissements seniors non médicalisés : une solution adaptée aux seniors autonomes

 

L’avancée dans l’âge n’engendre pas systématiquement la perte d’autonomie ni un besoin lourd en traitement médical. Les établissements seniors non médicalisés répondent alors à toutes les exigences des personnes âgées pour l’aide et la sécurité au quotidien. De plus, ils répondent au besoin des seniors de conserver le plus longtemps possible leur autonomie, leur indépendance, leur rythme de vie, le tout dans un cadre agréable. Avec les établissements seniors non médicalisés, la solution semble toute trouvée, mais quelques précisions s’imposent.

 

Les différents types d’établissements seniors non médicalisés

 

La résidence autonomie

 

Les seniors en logements en résidence autonomie bénéficient d’un environnement adapté et sécurisé. Ces appartements à loyer modérés permettent aux résidents de bénéficier de services collectifs tout en habitant un logement privatif. L’environnement de ce type d’établissements seniors non médicalisés est source de stimulation pour les seniors et séduit de plus en plus les personnes âgées.

 

Une résidence autonomie est gérée par des structures publiques et bénéficie de loyers modérés pour respecter le but social et non lucratif de ces maisons. Les personnes âgées percevant de petites retraites peuvent faire la demande d’aides sociales pour intégrer une résidence autonomie. Financièrement, le coût est moindre que d’entretenir une maison qui, avec le temps, demande le remplacement d’équipements indispensables. Les services dispensés dans ces établissements facilitent grandement la vie des personnes âgées parfois fatiguées.

 

Les résidences services


Les confortables appartements d’une résidence services sont pensés pour faciliter la vie des seniors avec salle de bain adaptée et cuisine équipée. Les résidents peuvent venir avec leur animal de compagnie. Conserver le lien social est une priorité avec les animations proposées, mais aussi avec la possibilité de recevoir les proches. Une équipe bienveillante, discrète et compétente, est à l’écoute toute la journée ainsi que la nuit. Le pressing, la restauration, le ménage ou même le petit bricolage, sont autant de services disponibles dans ce genre d’établissements seniors non médicalisés. Ce type d’infrastructure est un excellent moyen de conserver l’indépendance si chère aux seniors. Certains établissements ont une salle de restauration commune pour déguster de bons petits plats préparés par un chef cuisinier sur place, comme au restaurant.

 

Les établissements seniors non médicalisés sont à différencier d’un EHPAD qui va accueillir des personnes âgées dépendantes. Tant sur le plan médical, moteur ou psychique, ces seniors demandent une attention particulière de la part d’un personnel médico-social formé spécifiquement.

 

Qui peut intégrer ce genre de logement ?


Lorsque le maintien à domicile devient soucieux ou coûteux, la question d’intégrer un établissement seniors non médicalisés se pose tout naturellement. Ce n’est pas abandonner une personne âgée que de l’installer dans un appartement d’une résidence pour seniors. Ce type d’hébergement non médicalisé va cependant pouvoir accueillir des seniors semi-autonomes. Cela va leur permettre de garder leur indépendance tout en ayant accès à des services dédiés comme la restauration ou l’entretien de l’appartement. Si le senior a besoin d’attention quotidienne ou de l’intervention de praticien comme le kinésithérapeute, ce genre de prestation est possible. C’est un très bon compromis entre le domicile et l’EHPAD.

 

Ce type de logement est bien entendu accessible aux couples de personnes âgées. La vie affective continue et contribue à l’équilibre des seniors. Une location en établissements seniors non médicalisés ne doit pas bousculer les habitudes des couples, mais plutôt les rendre plus douces et sécurisées. En effet, le système d’appel d’urgence est rassurant pour le conjoint ainsi que la permanence nocturne.

 

Pour savoir si ces locations sont adaptées aux besoins, n’hésitez pas à faire un essai le temps d’un week-end ou d’une semaine. L’accessibilité des infrastructures, le voisinage ou les activités proposées sont autant de critères à prendre en compte pour bien choisir le futur logement parmi les offres des maisons de retraite. Cela permettra également d’avoir un dialogue entre le personnel, le futur résident et la famille. Le cas échéant, il sera toujours temps de préparer les dossiers à destination des différents organismes de prise en charge. Il va s’agir des APL, de l’ALS ou encore de l’APA. Sachez que la CAF, les caisses de retraite ou encore le Conseil Général de votre région sont là pour vous accompagner et financer ainsi le logement.

 

Pourquoi habiter un établissement seniors non médicalisé ?

 

  • Rompre l’isolement. C’est une des principales raisons. Lorsque la vie professionnelle n’est plus ou que les proches sont trop éloignés, un sentiment d’inutilité grandit chez les personnes âgées. Se retrouver seul dans une grande maison est parfois source d’angoisse et d’ennui. En intégrant la vie d’une résidence pour seniors, les personnes âgées vont se stimuler les unes avec les autres pendant les animations, mais aussi créer du lien social. Des ateliers divers et variés sont proposés ainsi que des rencontres intergénérationnelles.

 

  • Les prestations et activités. Les prestations proposées sont également un atout pour les retraités. Avoir de bons petits plats ou une aide-ménagère sont autant de petits plaisirs abordables que propose les établissements seniors non médicalisés. Certaines de ces prestations sont parfois prises en charge par les aides sociales. Faites-en la demande auprès des organismes sociaux.Les animations rythment bien souvent le quotidien des résidents. Pour que perdure l’autonomie des personnes âgées, les faire participer à des activités culturelles ou sportives est un vrai atout pour conserver le moral, mais aussi la forme. Les intervenants sont des professionnels formés pour répondre aux besoins du troisième âge. Que ce soit un accompagnateur sportif ou une nutritionniste, chaque acteur de cette micro-société a à cœur le bien-vivre des seniors.
 
  • La proximité avec le centre-ville. C’est aussi un argument fort pour intégrer un établissement seniors non médicalisés. En effet, ce genre d’établissement non médicalisé est généralement implanté non loin des commerces de proximité pour conserver l’autonomie des seniors en termes de consommation. Cette intégration dans le paysage urbain permet aux seniors de pouvoir continuer à faire leurs courses, à avoir accès aux transports en commun, mais également aux activités culturelles que propose la ville.
 

 

Faire perdurer l’autonomie des seniors et faciliter la continuité de leur vie sociale est une priorité, tout comme donner le choix aux personnes âgées de décider de leur quotidien. Les résidents des établissements seniors non médicalisés sont en présence de seniors qui, comme eux, souhaitent continuer leur chemin de vie avec sérénité et surtout en toute autonomie le plus longtemps possible.