Interview

Rencontre avec Claire Subra de Salafa, directrice des Balcons de l'Horloge

« Nos résidents sont des personnes riches d’expériences ! »
Pouvez-vous nous présenter rapidement votre résidence ?
 
La résidence a ouvert ses portes en 2018 et nous accueillons aujourd’hui 95 résidents autonomes, vivant chacun dans son appartement individuel. Pour préserver l’autonomie de nos résidents, chaque appartements, qui vont du studio au T3, possèdent une cuisine équipée.
Le restaurant ouvert 365 jours par an n’est pas obligatoire mais est vecteur de lien social. L’accueil est lui aussi ouvert toute l’année pour pouvoir échanger avec les équipes.
Les résidents sont ici chez eux, ils peuvent continuer leur train de vie quotidien qu’ils avaient dans leur maison jusque-là. Un certain nombre de services, compris ou à la carte, sont à leur disposition.
J’aime dire qu’ils intègrent une résidence bienveillante, nous sommes là pour veiller sur eux sans les surveiller.  
La résidence a hérité d’un bâtiment ancien qui lui donne un vrai cachet, la décoration allie l’ancien et le moderne. Enfin, Les espaces communs sont spacieux et conviviaux. Ils sont à la disposition de tous librement.
La résidence Les Balcons de l’Horloge est située en plein centre-ville de Tassin, une ville idéale pour les seniors, d’ailleurs élue par l’organisation « ville amie des ainés ». Le relief plat de la ville facilite les déplacements ainsi que son réseau de transport en commun qui relie Lyon en 10 minutes et de la navette senior mis à disposition par la commune.
 
Quel a été votre parcours avant de rejoindre OVELIA et la résidence Les Balcons de l’Horloge ? 
J’ai débuté ma carrière dans le milieu juridique après un master 2 en droits des affaires. Je me suis vite dirigée vers autre chose par manque de rapports humains dans le secteur. Après un stage dans un cabinet d’assurance spécialisé dans les établissements de santé, j’ai validé un master en gestion d’établissements de santé en alternance dans un EHPAD.
J’aime la diversité des missions et le dynamisme que celles-ci impliquent. J’aime aussi l’approche humaine que j’entretiens avec les résidents qui sont des personnes riches d’expériences et de sagesse.
OVELIA est une entreprise très humaine qui casse les aprioris sur les logements seniors, qui est aussi très innovante dans ses projets et ses actions.
 
Comment se démarque votre résidence ?
 
Une équipe à l’écoute des besoins de nos résidents, passionnés par leurs métiers, et une résidence aux locaux pleins de charme : une maison où l’on se sent chez soi !
 
Pouvez-vous nous parler des animations proposées ?
 
Notre programme d’animations est bien rempli. Nous faisons appel à plusieurs prestataires extérieurs qui dispensent plusieurs activités comme de l’aquagym, de la sophrologie, du Qi Gong ainsi que de la chorale.
Un résident anime aussi deux ateliers qui ont beaucoup de succès :
  • Ciné-débat
  • Heure musicale
Ensuite de manière ponctuelle nous organisons des ateliers intergénérationnels qui plaisent beaucoup aux résidents. Une fois par mois en partenariat avec la crèche du quartier nous organisons un atelier cuisine. Avec l’école primaire ce sont plutôt des ateliers de partage, avec des chants ou des poèmes et un gouter. Enfin, avec le centre-aéré ce sont des activités autour de l’échange et de la transmission de savoirs grâce à des jeux de société. Ces échanges sont très appréciés par les résidents et amènent vie, gaité et insouciance dans la résidence.
Autrement, nous organisons aussi un loto une fois par mois, un quizz hebdomadaire, des ateliers mémoire et de l’initiation à la danse thaïlandaise proposée par une bénévole.
Enfin, depuis peu le Groupe de Recherche de la ville de Tassin propose des conférences sur l’histoire de la ville et de la résidence qui est une vieille bâtisse.
 
Une anecdote à partager avec nous ?
 
Une résidente a émis le souhait, pour la deuxième année consécutive, de fêter Noël à la résidence avec toute sa famille. La salle de réception entièrement rénovée et décorée pour l’occasion lui avait été mise à disposition pour leur permettre de fêter Noël à 35, à la maison, comme autrefois !